Comment se pratique la savate boxe française de nos jours ?

Un boxeur de savate boxe française

Malgré ses origines, la savate est un sport relativement sûr.

Aujourd’hui, la savate est pratiquée dans le monde entier par des amateurs : de l’Australie aux États-Unis et de la Finlande à la Grande-Bretagne. De nombreux pays (y compris les États-Unis) ont des fédérations nationales qui se consacrent à la promotion de la savate boxe française.

=> Découvrez dans cet article la différence entre la Savate et le Kickboxing !

Trois niveaux de compétitions distincts

La savate moderne codifiée prévoit trois niveaux de compétition : l’assaut, le pré combat et le combat.

  • L’assaut demande aux compétiteurs de se concentrer sur leur technique tout en gardant le contact ; les arbitres attribuent des pénalités pour l’utilisation d’une force excessive.
  • Le pré-combat permet de combattre à pleine puissance, à condition que les combattants portent des équipements de protection tels que des casques et des protège-tibias.
  • Le combat, le niveau le plus intense, est identique au pré combat, mais les équipements de protection autres que les protège-épines et les protège-dents sont interdits.

Un système de classement par couleur de gants

De nombreux arts martiaux prévoient des systèmes de classement, comme la couleur des ceintures. La savate boxe française utilise la couleur des gants pour indiquer le niveau de compétence d’un combattant. Contrairement à des arts tels que de nombreux styles modernes de karaté, qui attribuent de nouvelles ceintures à chaque promotion, le passage à un rang de couleur supérieure en savate n’entraîne pas nécessairement un changement de couleur des gants, et un combattant donné peut continuer à utiliser la même paire de gants au cours de plusieurs promotions. Les novices commencent sans couleur.

Les qualifications pour la compétition varient en fonction de l’association ou de la commission. Dans la Fédération française, un gant jaune peut concourir, et en Belgique, un gant vert peut concourir. Aux États-Unis, les niveaux de compétition commencent au niveau novice (6 mois). En Russie, il n’est pas nécessaire d’avoir une couleur de gant spécifique pour participer aux compétitions.

Trois voies possibles pour les pratiquants

La Boxe Française est divisée en trois routes qu’un athlète peut choisir d’emprunter.

  • Route technique : gant bleu, gant vert, gant rouge, gant blanc, gant jaune, gant d’argent I, gant d’argent II et gant d’argent III (gant violet pour les moins de 17 ans). Avant 1985, les gants d’argent I, II et III n’existaient pas. Il n’y avait qu’une seule technique de gants d’argent. Après 1985, la technique du gant d’argent a été divisée en 3 sous-catégories I, II et III et n’inclut plus la canne de combat.
  • Route de compétition : gant de bronze, gant d’argent I, gant d’argent II, gant d’argent III, gant d’argent IV et gant d’argent V.
  • Route d’enseignement : initiateur (instructeur de niveau 1), moniteur (instructeur de niveau 2/maître) et professeur (rarement donné). Ces grades requièrent des connaissances plus approfondies que la seule savate. Les examens portent sur l’anatomie, la réglementation de la savate, la formation, le brevet de secourisme, les techniques de savate et autres…

Huit à douze années de formation en moyenne sont nécessaires pour qu’un élève atteigne le niveau de professeur. En France, le professeur professionnel doit être titulaire d’un diplôme d’État français d’enseignement spécialisé (CQP AS, BEES 1er, 2ème et 3ème degrés, 1er de CCB BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS). Ces diplômes sont des formations sportives de niveau universitaire avec une spécialisation en savate (encadrée par la Fédération Française de Savate BF et disciplines associées (Canne, Self Défense, Lutte, Bâton) (i.e.:FFBFSDA). La fédération internationale (FIS), cependant, est toujours autorisée à délivrer le titre de professeur à des ressortissants étrangers sans exiger un système d’éducation aussi rigide. Les ressortissants français doivent se soumettre et réussir le système d’éducation rigide, faire leurs preuves en compétition et être respectés par leurs pairs, afin d’avoir une petite chance de devenir DTD (directeur technique départemental). 

Comme toutes les fédérations sportives en France, la Fédération Française et Internationale de Savate est sous la tutelle du Ministère des Sports et de la Jeunesse. Cela fait de ces deux fédérations des fédérations extrêmement puissantes sur la scène mondiale. Ces deux fédérations ont suivi un ensemble de traditions nationales.

Le terme SAVATE BOXE FRANÇAISE

Aujourd’hui, la savate est un terme qui signifie Savate-Boxe Française. Dans les années 1970, le terme « savate » était rarement utilisé en France pour désigner le sport formalisé : on parlait plutôt de Savate boxe française, Boxe-Française Savate, B.F, B.F.S., S.B.F. ou tout simplement de boxe française. Le terme savate reste surtout utilisé hors de France ou dans une autre langue que le français.

Retour en haut