La savate boxe française – un sport de gentlemen !

deux boxeurs en combat de boxe française

Les clubs de savate ont coutume de dire que l’esprit de la boxe française réside dans ces quatre mots clés : « éthique, pédagogique, esthétique, efficace ».
En boxe française, il est impossible de mentir ou de se mentir : il faut se donner à fond et savoir faire ses preuves si l’on veut faire bonne figure et gagner. La force brute, la recherche obsessionnelle du KO, est loin d’être la clé d’un match.
L’intelligence et la subtilité sont les clés de ce type de combat, ce dernier nécessitant une parfaite coordination psychomotrice. Il vous faudra développer votre souplesse et votre équilibre, sous peine de vous retrouver au sol tout seul, sans besoin de KO…

=> Découvrez les différentes catégories de poids en boxe anglaise !

Il faut savoir être persévérant et courageux à la fois. Pour être le meilleur dans ce sport et impressionner ses adversaires, il faut des compétences particulières.
La savate boxe française a une dimension stratégique. Les statistiques sur ce type de boxe sont éloquentes. Des scientifiques américains ont constaté que « la boxe française […] compte moins de blessures chaque année que des sports comme le football américain, le hockey sur glace, le football, la gymnastique, le basket-ball, le base-ball et le patin à roulettes »- oui, vous avez bien entendu ! Alors, pour ceux qui cherchent des blessures, passez votre chemin, la savate est un sport de gentlemen !

On y joue en pantoufles de savate et les arbitres doivent normalement porter un nœud papillon ! Il existe un autre type de boxe que vous devriez connaître. Il s’agit de la boxe chinoise.

La savate est à la fois relaxante pour le corps et une activité ludique qui vous permettra de vous évader de votre quotidien. Il n’est donc pas étonnant que la savate attire des personnes cherchant à conserver une silhouette svelte et athlétique.

Il existe d’ailleurs une « savate » adaptée aux adeptes français de la boxe fitness. En effet, l’escrime a eu une grande influence sur ce sport de gentlemen (Jean-François Loudcher pense qu’il s’agit au départ d’une résurgence des duels de l’époque de Louis XIII et de Richelieu). Si les championnats sont synonymes de coups et de danger, on peut être sûr que la pratique régulière conduit parfois à des coups qui ne font pas mal, cela fait partie de l’étiquette de la savate. Il y a carrément des compétitions de ce type : on voit que la finesse de ce type de boxe est au cœur de ses préoccupations.

Ce sport comporte d’autres éléments élégants :

Les règles de la savate mettent l’accent sur la sécurité des combattants. Les techniques de frappe visant les parties dangereuses du corps, comme la tête, sont contrôlées et encadrées. Cela reflète un souci de minimiser les risques de blessures graves.
Il est par exemple interdit de viser les parties intimes d’une personne, mais aussi les seins pour les combattantes. Les coups par derrière, considérés comme indignes, sont interdits. Savez-vous ce qu’est le shadowboxing ?

La savate se distingue par son élégance et son style caractéristiques. Les combattants portent des chaussures spéciales pour frapper avec les pieds, ce qui donne un aspect distinctif aux mouvements. Les techniques de frappe sont réalisées avec une certaine grâce et fluidité, ce qui peut évoquer une certaine classe.

La boxe française prône le respect envers les adversaires et les règles. Les combattants sont encouragés à montrer une attitude sportive et respectueuse envers leurs adversaires, à l’intérieur et à l’extérieur du ring.

La savate a des origines anciennes et a évolué à partir des méthodes de combat traditionnelles en France. Elle a souvent été pratiquée par des artistes et des intellectuels du XIXe siècle, ce qui a contribué à forger son image de sport « distingué ».

La boxe française met l’accent sur l’amélioration personnelle et le développement physique et mental. Les combattants sont encouragés à repousser leurs limites et à progresser tout en maintenant un comportement éthique et fair-play.

Retour en haut