Les différentes techniques de combat en savate boxe française

combat de boxe française dans un ring

“La boxe française est un jeu audacieux, imprévisible et étincelant, plein d’illuminations romanesques. » – André Dumas 

Voilà une belle citation d’un boxeur professionnel français, qui a pratiqué ce sport de 1911 à 1920 et a participé à 25 combats professionnels. 

Nous aimerions tous avoir accès à la joie que la savate a procurée à André Dumas ! Cette boxe d’origine française est beaucoup moins connue que son homologue, la boxe britannique. 

C’est également le cas de la plupart des autres styles de boxe, comme les arts martiaux du karaté, du judo, du viet vo dao, du ju-jitsu, de l’aïkido…

Quoi qu’il en soit, les boxeurs britanniques peuvent être intéressés par l’apprentissage de la savate, car la boxe française est un sport qui, selon nous, mérite d’être connu. Et il n’est absolument pas nécessaire de porter un béret, une chemise de marin rayée ou une fine moustache pour vos cours de boxe française, ni de vous entraîner en sirotant du vin et en ramenant des baguettes de pain à la maison. 

Vous n’aurez besoin que de chaussures de boxe, de gants de boxe et d’autres protections de boxe (protège-dents, protège-tibias, bandages, tenue officielle et plastron). Précisons ici que les « illuminations romantiques » de Dumas peuvent peut-être désigner les lumières qui précèdent l’évanouissement lors d’un KO ! 

Apprendre à exceller en boxe française

Comme toutes les boxes, la boxe française – également appelée « savate » – est un sport de combat avec une certaine violence sous-jacente et des coups qui peuvent blesser les receveurs. 

Les amateurs la qualifient parfois de « sport de poings et de pieds », bien que les pieds soient beaucoup plus utilisés que les mains (jusqu’à 99% du temps). 

La savate se déroule avec deux adversaires opposés sur un ring de boxe (4,5 × 6 mètres) ou dans une salle de boxe. 

Les deux boxeurs doivent porter des gants de boxe, mais aussi des chaussons de boxe spéciaux. Ce point est crucial, car l’utilisation des pieds est également autorisée. L’aspect coups de pied de la savate fait que ce sport est très technique et doit être appris. 

En effet, les différentes formes de coups de poing et de coups de pied sont variées et il existe un grand nombre de techniques différentes.

Si les pieds sont au cœur du jeu (comme l’indique le nom de la savate en français), les tibias et les genoux sont absolument interdits. 

Les coups de pied offensifs autorisés sont appelés « coups de pied armés » (les autres types de coups de pied sont interdits).

En ce qui concerne les coups de poing, les 4 coups de base de la boxe française sont le direct, le croisé, le crochet et l’uppercut. Voici deux listes de coups de pied et de coups de poing en savate :

Coups de pied

  • Fouetté : coup de pied circulaire avec contact avec l’orteil – on porte des chaussures en caoutchouc dur à l’entraînement et en combat, haut (figure), moyen (médian) ou bas (bas)
  • Chassé : latéral (« chassé latéral ») ou frontal (« chassé frontal ») à piston, haut (figure), moyen (médian) ou bas (bas)
  • Revers, frontal ou latéral (« reverse » ou hooking kick) en contact avec la semelle de la chaussure, haut (figure), moyen (médian), ou bas (low)
  • Low kick ou coup de pied bas : coup de pied avant ou balayé au tibia entrant en contact avec le bord intérieur de la chaussure.

Coups de poing

  • Direct bras avant (direct jab, lead hand)
  • Direct bras arrière (croix, main arrière)
  • Crochet (crochet, bras plié avec l’une ou l’autre main)
  • Uppercut (main gauche ou droite)

Les coups de poing sont clairement issus de la boxe anglaise. Notez que les balayages et les projections sont tous deux interdits. 

Déroulement d’un combat de boxe française

Le combat se déroule en 3 rounds de deux minutes chacun, avec 1 minute à 1 minute et 30 secondes de récupération entre chaque round.

Vous devez frapper votre adversaire autant de fois que vous le pouvez et vous protéger de ses coups pendant un temps limité. 

Si vous souhaitez pratiquer ce sport à titre professionnel, vous devez être majeur et posséder au moins le niveau jaune. La force est de mise et cinq séances de deux minutes chacune sont privilégiées.

La savate peut être pratiquée par les hommes, les femmes et les enfants. 

Elle demande beaucoup d’agilité et d’énergie, s’apparentant parfois à une forme de gymnastique (où l’on se bat !).

La boxe française ne permet pas l’agression, c’est-à-dire qu’elle ne permet pas à ses pratiquants de rechercher une confrontation violente (les pratiquants sont disqualifiés au bout de trois avertissements). 

Les juges, officiels et arbitres évaluent la technique, la tactique et le style des deux combattants.

Retour en haut